Nos rendez-vous karmiques

Mis à jour : oct. 21

La loi karmique n'est pas une punition. Elle peut être une chance, une opportunité, pour aller plus loin en nous, à la racine de nos conflits intérieurs et extérieurs.

Dépassons la dualité qu'elle peut sous entendre, comme : "j'ai fait du mal, je dois payer mes fautes". C'est une loi de cause à effets : "je récolte ce que j'ai semé", qui met donc en relation le passé, le présent et le futur. Le présent d'aujourd'hui est incontestablement le passé de demain.

Cette loi est partout.

C'est d'abord une loi dispensatrice d'initiations, c'est-à-dire porteuse d'un changement de mode de vision.


Le karma représente des priorités pour lesquelles notre âme s'est incarnée.... des sortes de bagages, mais non en terme de culpabilité ou de réparation, mais en termes de potentiel et de construction.




Les empreintes sont de deux sortes :

- soit ponctuelles,

- soit le temps de notre vie terrestre.


Dans tous les cas ce sont des rendez-vous avec des circonstances, des personnes, et surtout avec nous-même.

Un rendez-vous karmique est un test, puis une opportunité de maturation. D'où la nécessité (si l'on désire déposer nos valises pour se sentir plus léger et plus libre), de permettre au processus de libération de se faire concrètement .


Celui-ci se compose de quatre étapes simultanées :

- accueillir nos résistances, notre colère, nos larmes, notre peine.

- donner du sens à l'évènement ou à la situation,

- aller dans l'espace de notre cœur (le lieu de toutes les transmutations), en étant dans l'intention d'accepter la souffrance qui permet le détachement. Là, en fonction de ce qui est possible (mûr ou pas) pour nous dans l'instant, on passera à la quatrième étape :

- se relier à la Source et recevoir son cadeau merveilleux : le pardon.


Il est important de ne pas se juger si on n'arrive pas à pardonner. Il faut parfois du temps, parfois même, malgré le temps qui passe, on n'y arrive pas. C'est comme ça, il n'y a rien à comprendre, quand un fruit n'est pas mûr, il ne sert à rien de vouloir l'arracher de l'arbre, il ne sera pas bon. La solution est d'accepter le fait de ne pas pouvoir pardonner (ou se pardonner)... accepter la non acceptation !

Cela paraît être un non sens, mais sur un plan profond, l'acceptation est un oui... oui à ce qui est, quelque soit la situation ou la personne.


Les personnes arrivent dans notre vie à un moment non prévisible, en fonction des "leçons" que nous avons à apprendre.

Au bout du compte, l'objectif du karma est donc de nous permettre de guérir toutes nos relations, et pour y parvenir, nous avons à utiliser nos compétences, nos potentialités.


Le destin et le libre arbitre semblent exister conjointement, tout en étant étroitement liés. Il est important de prendre conscience que chacun a son propre chemin de vie, sa propre destinée, son propre karma. Tout ce qui arrive est uniquement phénoménal, et c'est essentiel de le percevoir comme tel.

Une âme s'y éveille uniquement lorsqu'elle devient plus responsable d'elle.


Le monde dans lequel nous vivons offre une multitude de portes pour la résolution des nœuds karmiques. Le manque et le désir sont les deux faces d'une même pièce de monnaie. Plus le désir est creusé, plus le manque appelle une plénitude.

La méditation est un outil magique. Elle nous reconnecte à la Source Pure, nous nourrit donc de Force vitale, de Paix, d'Amour, nous permet de faire un travail d'introspection, et tout ça gratuitement !!!!


REJOIGNEZ NOS 250 ABONNÉS

CONTACTEZ-MOI

Claudine Vié

4, Rue de la canelle

40200 MIMIZAN

06 18 28 17 61