L'olfaction, un sens providentiel !

On nous apprend à écrire, à lire, à parler, à écouter, mais jamais à sentir.

Notre éducation attache la plus grande importance à l’ouïe et à la vue mais ne tient pratiquement pas compte de l'odorat.

A quand l'alphabet de l'odorat ?

Le sens olfactif est la source de plaisirs aussi exaltants pour certaines personnes que peuvent l'être la musique ou la peinture.

C'est le sens le plus ancien chez l'homme; celui qui permettait de trouver sa nourriture en la flairant, et qui dictait ses comportements sexuels.

Nos ancêtres recouraient au système olfactif, qui était leur boussole et leur instinct de survie, de conservation et d'adaptation. En fait ils se connectaient à la Force de Vie.

L'odorat nous connecte à cette Force. C'est une perception qui participe à l'orientation de notre existence. Cela permet une communion continuelle avec le milieu ambiant.


Les animaux ont cette perception par une sorte de réflexe qui ne les coupent pas du rapport privilégié qu'ils entretiennent constamment avec la Source de Vie. Pour eux, cet aspect, cette sensorialité extrême, n'est qu'un aspect horizontal. L'autre aspect est vertical; c'est un autre fil d'Ariane... Se relier à une autre dimension de soi qui a la claire vision de son devenir, de son évolution, selon la transparence du cœur. Une fois cette connexion verticale réalisée, un quelque chose lui dicte sa route, une sorte de schéma s'inscrit, qui appelle à une autre logique de comportement. C'est pareil pour l'être humain. C'est de cette réflexion, de cet éveil, que l'on accepte une situation, poussé par une confiance, un espoir, ... la Force de Vie. L'âme est alors capable d'une vision plus élargie de la vie, et nous donne la merveilleuse possibilité d'éveiller notre conscience, notre liberté possible.

C'est au-delà de l'odeur que l'animal cherche. L'odeur est une manifestation de la lumière dense renvoyée par toute chose. L'aura dégage sa propre odeur, et c'est elle que cherche l'animal, car c'est par elle qu'il trouve la porte d'accès à la mémoire d'un lieu ou d'un objet.

Il existe des univers où l'intelligence, la sensibilité, la logique divine, déploient l'une de leurs multiples facettes. L'intelligence des intelligences est le cœur pur.





REJOIGNEZ NOS 250 ABONNÉS

CONTACTEZ-MOI

Claudine Vié

4, Rue de la canelle

40200 MIMIZAN

06 18 28 17 61