Couper ou dénouer

Mis à jour : oct. 20

Nos cœurs sont étranges, dès qu'il y a un problème relationnel, nous sommes plus enclins à trancher qu'à négocier, à nous mettre en colère qu'à supporter patiemment, à affirmer notre point de vue qu'à écouter celui de l'autre.


Toute problématique relationnelle repose sur une amplification du mental. Les agitations de surface dominent l'être profond. Le moi devient batailleur, critiqueur, et parfois même cruel. C'est ainsi que surviennent des conflits, liés la plupart du temps à notre susceptibilité et à nos attentes.

Il est vain d'attendre des autres ce qu'ils ne peuvent pas nous apporter à un moment donné. Leur intention peut être bonne et leur cœur pur. Nous ne sommes jamais sûrs que nous faisons le bien quand nous faisons le bien, ni de faire le mal quand nous ne faisons rien.



Acceptons qu'ils puissent y avoir parfois des conflits, nous sommes des êtres humains, donc des êtres imparfaits (même si la personne est en chemin, elle est toujours perfectible). Ne jugeons pas trop vite... Regarder les évènements de trop près revient à grossir les problèmes, à les amplifier, et à dramatiser les enjeux.


Bien sûr, tout va dépendre du nombre de nœuds, de la nature du lien et bien sûr de ce qui anime chaque personne.

La réussite d'une relation n'est pas fonction de ce que nous y mettons. Ce n'est pas une question d'investissement, mais d'une connexion intime.... d'âme à âme.

Cette connexion y est ou n'y est pas... C'est tellement subtil et profond à la fois. Il est question d'une loi qui dépasse le mental... qui dépend donc du long chemin qu'a fait l'âme depuis de nombreuses vies... La relation établie d'âme à âme est un phénomène vibratoire qui n'a pas de cause intellectuelle. Elle est un cadeau de la vie, et pour celui ou celle qui le vit, elle a du sens.


Si les deux personnes sont dans cette relation d'âme à âme le cœur y est roi. Il y est roi en tant qu'état d'être... en tant qu'essentiel. C'est l'Empereur dans la Tradition Chinoise Ancienne... "Le Sage"... notre Sagesse millénaire innée.

Le cœur est le lieu de résidence de notre Sage intérieur, et il est nourri par la Paix.

La Paix du cœur n'est pas en lien avec les sentiments, mais avec la connexion à la Source. L'âme ainsi reliée à la Source devient un corps vivant animé d'une force invincible. L'âme est notre partie la plus intime; elle nous permet de ressentir, d'aimer de façon authentique, profonde, et de créer.


Dans le cas d'une relation d'âme à âme, il n'y aucune place pour le mental. Ce n'est pas nous qui choisissons, c'est notre âme. Cette relation est ou n'est pas, et si elle est, il ne peut pas y avoir de coupure, car un  lien d'âmes est indestructible et inaltérable dans le temps : la relation a dépassé l'ego, avec ses attentes, ses frustrations et ses déceptions. C'est rare et c'est à mes yeux le seul chemin qui permet à l'être humain d'évoluer, d'être libre et heureux. Ce n'est peut-être pas la vérité, mais c'est la mienne et je vous la propose sans vous l'imposer bien sûr !


Là où ça se complique, c'est lorsqu'une des deux personnes est branchée sur l'âme et l'autre sur les sentiments. Même si les sentiments peuvent être très nobles, il n'est pas facile de vivre l'amour sans attentes.

Et derrière les fameuses attentes, plus ou moins "conscientisées", on peut découvrir qu'il y a une condition : je t'aime si .... tu réponds présent à mes demandes... tu es gentil(lle) avec moi... si tu ne me déçois pas.... si si si ..... L'ego est très malin !


Aucune relation ne sera jamais parfaite en termes de compatibilité. Nous attendons peut-être trop de ceux que nous aimons.


Les conflits créent des nœuds sur le lien... Et si les nœuds s'accumulent, le lien se détériore, et peut même entraîner une coupure.... qui peut-être vécue comme un séisme par la personne qui le vit. Il est bien évident que l'on peut décider de quitter une relation qui ne nous convient plus. C'est dans la façon de couper le lien que tout se joue.


Mais .... ce ne sont que des nœuds ! ...

Ne confonds pas les nœuds et le lien !


C'est le sentiment de séparation qui doit être extirpé de notre esprit, car il inspire généralement une radicalité désastreuse, qui crée un karma.


Et si nous cherchions plutôt à dénouer les nœuds ?

Défaire un nœud demande de la patience, du calme, de la persévérance et de l'humilité. Et le colérique ou l'impatient préfèrera couper net la relation plutôt que de chercher à débrouiller les fils emmêlés. Lorsque quelqu'un est jaloux, c'est sa propre souffrance qui le rend cruel. C'est ainsi, et il n'y a rien à juger. Le travail sur soi est une nécessité pour celui ou celle qui cherche la paix et l'harmonie.

Nous savons tous au plus profond de notre être, que le secret d'une vie harmonieuse tient beaucoup dans cette faculté de créer et maintenir des liens d'amour.

Dénouer, c'est éclaircir, simplifier, et libérer à la fois.


Ayons conscience de nos moments de vexations ou de frustrations, et cherchons plutôt à réactualiser ce précieux secret de réconciliation :


"Garde-toi de couper ce que tu peux dénouer" Joseph Joubert





REJOIGNEZ NOS 250 ABONNÉS

CONTACTEZ-MOI

Claudine Vié

4, Rue de la canelle

40200 MIMIZAN

06 18 28 17 61