S'adapter ou S'accorder

Mis à jour : 25 janv. 2019


Souvent nous utilisons l'expression : "Il faut s'adapter", sous entendu qu'il n'y a pas trop le choix ... La situation peut ne pas nous convenir, en quelque sorte, on se doit de l'accepter, donc de lâcher-prise. Nous n'en avons peut-être pas conscience, mais s'adapter c'est souvent faire un compromis avec une autre personne ou d'autres personnes, ... c'est se soumettre... il y a un rapport de force, même si nous n'avons pas conscience tout le temps. Le risque est de nous diviser intérieurement.



S'accorder ne pose pas de rapport de force mais un rapport de maturations. Il n'ouvre pas aux compromis entre les êtres. Ce rapport de maturation se déploie selon la profondeur de tous. C'est un rapport de présences.


Il n'est pas de paix réelle dans le compromis. Le compromis est seulement un statu quo dans un rapport de force, un statu quo qui cherche à figer ses frontières dans l'espace et le temps.


Dans la quintessence de l'accord, la paix est celle d'être accueillie pour ce qui nous relie tous dans l'inconditionné.


S'accorder nous unit dans l'indivisible qui n'appartient à personne et qui nous inclut tous.


Soyons vigilant à notre propre façon de vivre qu quotidien, car dans le langage courant, "on doit s'adapter", et c'est positif ! S'adapter en s'accordant, oui, mais pas s'accorder sans s'adapter, un juste milieu est à trouver, qui ne peut pas passer par la volonté, mais par l'écoute.... car peut-être qu'à trop vouloir nous adapter, nous risquons d'y perdre notre âme !!!!


REJOIGNEZ NOS 250 ABONNÉS

CONTACTEZ-MOI

Claudine Vié

4, Rue de la canelle

40200 MIMIZAN

06 18 28 17 61